Starless

Ange / Le cimetière des arlequins

Pochette de l'album "Le cimetière des arlequins" d'Ange

1973, Philips

On ne va pas se mentir : l'enregistrement de ce deuxième album d'Ange est catastrophique. L'ingénieur du son Henri Loustau, qui officiait alors au studio des Dames, à Paris, en prend pour son grade dans une explication livrée par le guitariste Jean-Michel Brézovar (1). Si ce ratage n'a pas empêché de bonnes ventes, je n'ai jamais pu m'y faire, au point que l'album m'inspire encore une répulsion instinctive. C'est injuste pour certains morceaux qui, objectivement, ne méritaient pas un tel sabotage (la reprise de Ces gens-là de Jacques Brel, C'est la fête chez l'apprenti sorcier, Le cimetière des arlequins...). Cela dit, en toute honnêteté, mon aversion est aussi due au fait que ce son sourd accentue un vague malaise qui se dégage de la plupart des titres. C'est peut-être dû au timbre sombre l'orgue, à la menace que font peser certaines harmonies inquiétantes (les deux Bivouac, L'espionne lesbienne), à certaines paroles méphistophéliques (Le cimetière des arlequins)... C'est en tout cas une ambiance quelque peu malsaine et dérangeante qui se dégage de ce magma.

1er juin 2019

(1) Dossier sur Ange dans le magazine Big Bang.

Vidéo / Aujourd'hui c'est la fête chez l'apprenti sorcier

Festival de Vielsalm (Belgique) le 12 novembre 2005.
Vidéo éditée par Bruno Samppa.

Chansons de l'album

  1. Ces gens-là
  2. Aujourd'hui c'est la fête chez l'apprenti sorcier
  3. Bivouac (1re partie)
  4. L'espionne lesbienne
  5. Bivouac (final)
  6. De temps en temps
  7. La route aux cyprès
  8. Le cimetière des arlequins

Crédits

Musiciens

Ange est Jean-Michel Brézovar (guitare, flûte), Christian Décamps (chant, orgue, piano), Francis Décamps (orgue, mellotron), Gérard Jelsch (batterie, percussions) et Daniel Haas (basse, guitare acoustique).

Auteurs

Écrit et composé par Christian et Francis Décamps, sauf 1 (Jacques Brel), 2 (Jean-Michel Brézovar / Christian Décamps), 4 et 7 (Christian Décamps / Daniel Haas), 8 (Christian Décamps / Gérard Jelsch).

Production

Enregistré par Henri Lousteau avec l'assistance de Jean-Louis Labro au studio des Dames à Paris (France), sauf 7 par Andrew Scott au studio Michel Magne au château d'Hérouville (France).
Direction artistique : Claude Bibonne.
Management : Jean-Claude Pognant.

Pochette

Jacques Wyrs (illustration), Claude Delorme (photo) et Jacques Aubert (photo).

Parution et label

1973, Philips.

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2019. Page éditée le 2 juin 2019