Starless

Bright Eyes / I'm Wide Awake, It's Morning

Pochette de l'album "I'm Wide Awake, It's Morning" des Bright Eyes

2005, Saddle Creek

Conor Oberst, jeune auteur-compositeur américain, a un certain talent pour contourner deux difficultés. La première, c'est sa propre voix dont le timbre et la puissance ne sont pas à la hauteur de ses compositions (cela dit, il ne faut rien exagérer non plus : après tout, celle de Thom Yorke n'a jamais vraiment porté tort à Radiohead). Lucide, il le chante lui-même : « I could have been a famous singer, if I had someone else's voice » (Road To Joy). Qu'à cela ne tienne : un doublage par une pointure comme Emmylou Harris, et le tour est joué ! Second obstacle : les tranches de vie pas forcément gaies qu'il raconte. À la première écoute, je songeais spontanément à la bande de joyeux lurons qu'on trouve parfois au bord des routes américaines, genre Mark Kozelek, Vic Chesnutt ou Will Oldham. Mais les arrangements d'Oberst parviennent à ce petit miracle pince-sans-rire de la détresse ordinaire jouée de façon plutôt légère, parfois même entraînante et enjouée. Toujours dans Road To Joy, sorte de manifeste décidément, il complète la citation précédente par « But failure's always sounded better, let's fuck it up boys. Make some noise. » Et le bruit en question, en réalité de bonnes chansons folk-rock, n'est pas sans donner quelques frissons : la trompette d'Old Soul Song, par exemple. Alors, nouveau Bob Dylan ou Neil Young ? À vrai dire, on se fiche éperdument de ces spéculations d'une critique idolâtre. Conor Oberst est Conor Oberst, et cet album est tout simplement formidable.

13 janvier 2007

Vidéo / Old Soul Song

Portsmouth (Royaume-Uni), 16 novembre 2007.

Chansons de l'album

  1. At The Bottom Of Everything
  2. We Are Nowhere And It's Now
  3. Old Soul Song
  4. Lua
  5. Train Under Water
  6. First Day Of My Life
  7. Another Travelin' Song
  8. Land Locked Blues
  9. Poison Oak
  10. Road To Joy

Crédits

Musiciens

Conor Oberst (guitare, chant).
Avec Clark Baechle (batterie), Jack Bellows (harmonica, chant), Jason Boesel (batterie), Emmylou Harris (chant), Jesse Harris (guitare), Jim James (chant), Andy LeMaster (chant), Tim Luntzel (basse), Matt Maginn (basse), Alex McManus (guitare), Mike Mogis (mandoline, pedal steel, guitare), Maria Taylor (chant), Nate Walcott (trompette) et Nick White (piano, orgue, vibraphone).

Auteurs

Écrit et composé par Conor Oberst.

Production

Enregistré et mixé par Mike Mogis au studio Presto! à Lincoln (Nebraska, États-Unis).

Pochette

Zack Nipper et Jadon Ulrich.

Parution et label

2005, Saddle Creek.

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2023. Page éditée le 6 janvier 2023