Starless

Death In Vegas / The Contino Sessions

Pochette de l'album "The Contino Sessions" de Death In Vegas

1999, Deconstruction / Concrete

Death In Vegas fait-il des chansons ? Poser la question revient bien sûr à en douter. Ce n'est pas que le chant soit absent de sa production : plusieurs cordes vocales invitées – très majoritairement écossaises d'ailleurs – viennent ici apporter des contributions variées, de Dot Allison au rocker Iggy Pop, en passant par le chanteur de Primal Scream, Bobby Gillespie, et celui de Jesus And Mary Chain, Jim Reid. Sans oublier la chorale communautaire de gospel de Londres. Certes, dans son genre, le morceau dub Soul Auctioneer peut être qualifié de chanson, tout comme l'intrus étrangement guilleret qu'est Aladdin's Story, même s'il faut attendre trois bonnes minutes avant d'en entendre le chant. Mais pour le reste... Au fond, les voix sont adoptées comme un instrument venant enrichir la sonorité d'ensemble, sans chercher le moins du monde à mettre une quelconque mélodie en avant. Car le propre de ces Contino Sessions est d'offrir de longs développements instrumentaux sur une batterie dépouillée et une ligne de basse oscillant entre deux notes (Lever Street, qui en ajoute une troisième, atteint le sommet harmonique de l'album). Lancinantes, nerveuses, émaillées de bruits et de sons en tous genres, ces phrases répétitives finissent par provoquer une excitation proche de la transe (Dirge, Soul Auctioneer, Flying, Aisha, Neptune City). Je ne les ai jamais vus en concert, mais il n'est franchement pas difficile d'imaginer l'énergie qu'un tel électro-rock doit transmettre.

11 juillet 2021

Vidéo / Dirge

Festival de Glastonbury à Pilton (Angleterre, Royaume-Uni), le 24 juin 2000.
Vidéo éditée par Peyotefr.

Chansons de l'album

  1. Dirge
  2. Soul Auctioneer
  3. Death Treat
  4. Flying
  5. Aisha
  6. Lever Street
  7. Aladdin's Story
  8. Broken Little Sister
  9. Neptune City

Crédits

Musiciens

Death In Vegas est Ian Button (guitare), Richard Fearless (écriture, programmation), Matt Flint (basse) et Tim Holmes (écriture, programmation, claviers).
Avec Dot Allison (chant sur 1, 7), Seamus Beaghen (claviers sur 5, 6), Spencer Bewley (percussions sur 1), Will Blanchard (batterie sur 7-9), Gary Burns (claviers sur 9), Ali Friend (contrebasse sur 6), Bobby Gillespie (chant sur 2), Simon Hanson (batterie sur 1, 4, 5, 9), Iggy Pop (chant sur 5), Jim Reid (chant sur 8) et le London Community Gospel Choir (7).

Auteurs

Écrit et composé par Richard Fearless et Tim Holmes sauf 8 par Ian Button, Matt Flint, Richard Fearless et Tim Holmes. Paroles de Bobby Gillespie (2), Iggy Pop (5), Richard Fearless (7) et Jim Reid (8). Arrangement choral par Dot Allison (7).

Production

Produit et mixé par Tim Holmes avec Richard Fearless (1, 3) aux studios Contino Rooms, Orinoco, Terminal et Strongroom à Londres (Angleterre, Royaume-Uni). Enregistrement d'Iggy Pop sur 5 aux studios Electric Lady à New York (États-Unis).
Édité par Deconstruction Songs, Warner Chappell et EMI Music Publishing.

Pochette

Fearlessbeaven (Richard Fearless et Will Beaven).

Parution et label

1999, Deconstruction / Concrete.

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2021. Page éditée le 14 juillet 2021