Starless

Tears For Fears / Songs From The Big Chair

Pochette de l'album "Songs From The Big Chair" des Tears For Fears

1985, Mercury Records

J'étais parti pour chroniquer un album du regretté Jason Molina, dans sa période Songs: Ohia, avant de me raviser. En cette période de confinement général pour cause de pandémie mortelle au coronavirus, enfoncer le clou du marasme en se plongeant dans l'univers dépressif de cet auteur-compositeur américain n'est peut-être pas la meilleure idée qui soit. D'où le choix des Tears For Fears et de leur album le plus célèbre. Non pas que je prenne leur production à la légère, mais leur approche des synthés, sur lesquels se fonde grandement leur musique pop-rock, est quand même autrement plus ensoleillée que celle de leurs compatriotes de Depeche Mode, ambiguë, sombre et tourmentée. Ici, les sonorités de Listen sont une éclaircie bienveillante et apaisante, le rythme entraînant d'Everybody Wants To Rule The World nimbe l'atmosphère d'une insouciance heureuse, la suite plus rock de Broken et de Head Over Heels / Broken confirme leur talent de mélodistes et d'arrangeurs nés pour chasser les idées noires. Et il y a bien sûr le tube planétaire Shout, qui combine toutes ces qualités, plus celle d'avoir su saisir l'air du temps des années 1980 et lui donner une parfaite signature sonore dans une synthèse habile de new wave, de pop et de rock. Je distingue déjà des puristes intransigeants qui s'apprêtent à ricaner : écoutez bien plutôt la construction de ce morceau, sa mélodie, ses percussions et arrangements avant de le prendre de haut. Il donne une bonne leçon sur l'art d'emmener la qualité vers le succès populaire.

22 mars 2020

Vidéo / Shout

Anvers (Belgique), 3 ou 4 novembre 2006.
Vidéo éditée par ogmuk.

Chansons de l'album

  1. Shout
  2. The Working Hour
  3. Everybody Wants To Rule The World
  4. Mothers Talk
  5. I Believe
  6. Broken
  7. Head Over Heels / Broken (Live)
  8. Listen

Crédits

Musiciens

Tears For Fears est Manny Elias (batterie), Roland Orzabal (guitare, claviers, chant), Curt Smith (basse, chant) et Ian Stanley (claviers).
Avec Mel Collins (saxophone sur 2), Andy Davis (piano sur 2, 7), Marilyn Davis (chœurs sur 7, 9), William Gregory (saxophone sur 2, 5), Chris Hughes (batterie sur 1), Stevie Lange (chœurs sur 4), Jerry Marotta (batterie et arrangement du saxophone sur 2), Annie McCaig (chœurs sur 7), Sandy McLelland (chœurs sur 1, 7) et Neil Taylor (guitare sur 3, 6).

Auteurs

Écrit et composé par Ian Stanley et Roland Orzabal (1, 4, 8) ; Ian Stanley, Manny Elias et Roland Orzabal (2) ; Chris Hughes, Ian Stanley et Roland Orzabal (3) ; Roland Orzabal (5, 6) ; Curt Smith et Roland Orzabal (7).

Production

Produit par Chris Hughes.
Enregistré par David Bascombe aux studios Wool Hall à Beckington (Angleterre, Royaume-Uni).
Mastérisé par Nick Webb au Penthouse des studios Abbey Road à Londres (Angleterre, Royaume-Uni).
Géré par Paul King.
Édité Virgin Music et 10 Music.

Pochette

Tim O'Sullivan (photo de couverture).

Parution et label

1985, Mercury Records.

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2020. Page éditée le 22 mars 2020