Starless

Eels / Beautiful Freak

Pochette de l'album "Beautiful Freak" des Eels

1996, Dreamworks Records / SKG Music

Les Anguilles ont le don de glisser entre les étiquettes trop convenues. Leur joli monstre de premier album doit-il se ranger au rayon du rock alternatif ? Dans la cave des bidouillages post-rock ? À moins qu'il ne rejoigne Cat Power sur l'étagère de la pop cathartique ? D'abord, ce n'est même pas un groupe à proprement parler, mais une poignée de musiciens interchangeables dont a besoin Mark Oliver Everett, alias « E », pour donner vie à la musique et aux textes qui racontent sa pas drôle de vie. Cela donne un amas hétéroclite de chansons tantôt rock (guitare dominante), tantôt pop (piano, chorale, violons), dont le trait commun est d'obéir à une construction hachée où l'on n'hésite pas à tronçonner la musique avec du blanc, à alterner l'électrique et l'acoustique, voire à délibérément salir le son avec des grésillements, scratches et autres bruits. Ce sont du reste ces graffitis bombés dans l'urgence que je trouve les plus réussis et les plus touchants (Novocaine for the Soul, Rags to Rags, Not Ready Yet).

28 mars 2009

Vidéo / Novocaine For The Soul

Canal +, 11 novembre 1996.

Chansons de l'album

  1. Novocaine For The Soul
  2. Susan's House
  3. Rags To Rags
  4. Beautiful Freak
  5. Not Ready Yet
  6. My Beloved Monster
  7. Flower
  8. Guest List
  9. Mental
  10. Spunky
  11. Your Lucky Day In Hell
  12. Manchild

Crédits

Musiciens

Les Eels sont « E » (Mark Oliver Everett, guitare, Wurlitzer, chant), Jonathan « Butch » Norton (batterie, chant) et Tommy Walter (basse, chant).
Avec Jon Brion (chamberlin, guitares et trombone sur 6), Mark Goldenberg (guitares et claviers sur 1 et 11) et Jim Jacobsen (claviers et boucles sur 2 et 7).

Auteurs

Écrit et composé par « E » sauf 7 (E / Jim Jacobsen), 2 (E / Jim Jacobsen / Jim Weatherly), 1 et 11 (E / Mark Goldenberg), 5 (E / Jon Brion) et 12 (E / Jill Sobule).

Production

Produit par « E ». Co-produit et mixé par Michael Simpson (manager) sauf 1 et 11 par Mark Goldenberg et 6 par Jon Brion.
Enregistré par Matt Thorne, Amir Derakh, Jim Jacobsen, Jon Brion, Mark Goldenberg et « E », avec Rob Seifert (ingénieur du son) et Bill Kinskey (assistant).

Pochette

Francesca Restrepo (conception) et Ann Giordano (photo).

Parution et label

1996, Dreamworks Records / SKG Music.

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2019. Page éditée le 20 avril 2019