Starless

Low / I Could Live In Hope

Pochette de l'album "I Could Live In Hope" de Low

1994, Vernon Yard Recordings

La belle ambiance dépressive que voilà ! Cela faisait longtemps qu'il ne m'avait été donné de découvrir une musique aussi anémiée, avec le minimum de notes et de mots pour faire passer la vision de vies tristes, interminables et désespérément inutiles (1). Elles ont pourtant leurs petites péripéties sociales, amoureuses ou intérieures, que Low raconte avec toute la verve du point de suspension. Me reviennent en mémoire le mal-être de Red House Painters et l'abattement des tout premiers Cure, avec une musique si économe que c'est à se demander si elle résulte d'une démarche artistique réfléchie ou d'une maîtrise encore très approximative du peu d'instruments qui la produisent (guitare, basse et batterie, ou plus exactement une caisse claire et une ou deux cymbales). Au fond, le plus perturbant n'est pas la tristesse que répand ce rock neurasthénique, mais le pessimisme absolu du titre que le couple Alan Sparhawk-Mimi Parker – mormons de leur état et donc a priori croyants – a choisi de donner à ce premier album.

25 décembre 2014

(1) Merci à Mike Doughty et son album de reprises The Flip Is Another Honey (2012, Snack Bar), qui m'a fait découvrir Low à travers le titre Words.

Vidéo / Words

Bristol (Angleterre, Royaume-Uni), 29 avril 2013.
Vidéo éditée par knappafire.

Chansons de l'album

  1. Words
  2. Fear
  3. Cut
  4. Slide
  5. Lazy
  6. Lullaby
  7. Sea
  8. Down
  9. Drag
  10. Rope
  11. Sunshine

Crédits

Musiciens

Low est John Nichols (basse), Mimi Parker (percussions, chant) et Alan Sparhawk (guitare, chant).

Auteurs

Écrit et composé par Low sauf 11 par Jimmy Davis / Charles Mitchell.

Production

Produit par Mark Kramer aux studios Noise New Jersey (États-Unis) avec l'assistance de Steve Watson.

Pochette

Low.

Parution et label

1994, Vernon Yard Recordings.

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2019. Page éditée le 23 juin 2019