Starless

Wings / Band On The Run

Pochette de l'album "Band On The Run" des Wings

1973, Apple

Paul McCartney est un compositeur talentueux, capable de briller dans la simplicité comme dans la complexité. Il a l'art de la mélodie accrocheuse, de la croche qui fait mouche, de l'arrangement en brodure aussi bien qu'en éclaboussure. Après, ce don peut s'exercer diversement. Pour qui a été élevé à la chope blues-rock des Stones plutôt qu'au biberon pop-rock des Beatles, le défaut majeur de Sir McCartney reste son inclination à la mièvrerie. Est-ce l'influence de son acolyte Denny Laine, ancien guitariste des Moody Blues, dont l'apport est ici d'autant plus déterminant que les Wings se retrouvent à trois seulement, avec Linda McCartney aux chœurs et aux claviers ? Toujours est-il que la bluette, pourtant bien présente dans cet album (Bluebird, Mamunia, Picasso's Last Words), se fait détrôner par une poignée de chansons nettement plus grondantes : l'ambitieux Band On The Run, l'enjôleur Jet, le perçant-chaloupant Let Me Roll It et le marathonien sautillant Nineteen Hundred And Eighty Five, qui emporte ma préférence.

6 juillet 2019

Vidéo / Nineteen Hundred And Eighty Five

Émission Later with Jools Holland à la BBC, 26 octobre 2010.
Vidéo éditée par Paul McCartney.

Chansons de l'album

  1. Band On The Run
  2. Jet
  3. Bluebird
  4. Mrs Vanderbilt
  5. Let Me Roll It
  6. Mamunia
  7. No Words
  8. Picasso's Last Words (Drink To Me)
  9. Nineteen Hundred And Eighty Five

Crédits

Musiciens

Les Wings sont Denny Laine (chœurs, guitare, percussions, chant sur 7 et 8), Linda McCartney (chœurs, orgue, claviers, percussions) et Paul McCartney (chant, basse, guitare, piano, claviers, batterie, percussions).
Avec Howie Casey (saxophone), Ian Horne et Trevor Jones (chœurs sur 7).

Auteurs

Écrit et composé par Paul McCartney sauf 7 par Denny Laine et Paul McCartney. Avec Tony Visconti (arrangements).

Production

Produit par Paul McCartney.
Enregistré par Geoff Emerick aux studios EMI et ARC dans la région de Lagos (Nigeria), et EMI (Abbey Road) à Londres (Angleterre, Royaume-Uni).

Pochette

Clive Arrowsmith (photo).

Parution et label

1973, Apple.

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2019. Page éditée le 6 juillet 2019