Starless

Dave Gahan / Paper Monsters

Pochette de l'album "Paper Monsters" de Dave Gahan

2003, JJSR Productions / Mute Records

Honnêtement, si Dave Gahan n'était pas le chanteur de Depeche Mode, je n'aurais pas acheté cet album. Et pour être franc, je n'ai pas été surpris de rester grandement indifférent à cette première échappée en solo. Nous sommes ici dans une dominante de musique d'ambiance, pas dénuée de qualité mais difficile à attraper et plus encore à mémoriser, à l'exception de deux ou trois refrains bien sentis (Dirty Sticky Floors, Bottle Living, Hidden Houses). Du reste, Dave Gahan accompagne en solo une évolution déjà entamée chez Depeche Mode à cette époque, où l'approche rock de l'électronique perd nettement de son intensité. Peut-être que ces atmosphères alanguies procurent quelque émotion à certains ; personnellement, elles me laissent froid, pas concerné. En revanche, le succès d'estime qu'a connu cet album a permis à Dave Gahan de prendre un peu plus d'ascendant dans le travail de composition de Depeche Mode, dont il n'était jusqu'alors « que » le chanteur.

9 mai 2020

Vidéo / Bottle Living

Paris (France), le 4 ou 5 juillet 2003.
Vidéo éditée par Schre pfi.

Chansons de l'album

  1. Dirty Sticky Floors
  2. Hold On
  3. A Little Piece
  4. Bottle Living
  5. Black And Blue Again
  6. Stay
  7. I Need You
  8. Bitter Apple
  9. Hidden Houses
  10. Goodbye

Crédits

Musiciens

Dave Gahan (chant, claviers, piano Fender Rhodes, harmonica, xylophone) et Knox Chandler (guitare, dulcimer, violoncelle, basse, claviers, vibraphone, programmation et arrangement des cordes).
Avec Paul Garisto (batterie sur 4, 9, 10), Victor Indrizzo (batterie sur 3, 5, 9), Dee Lewis (chœurs sur 1), Douglas Petty (piano sur 3, 6) et Jolyon Thomas (percussions sur 6).
Ensemble de cordes (3, 5) : Antoine Silverman, Maxim Moston et Joan Wasser (violon), David Gold (alto) et Jane Scarpantoni (violoncelle).

Auteurs

Écrit et composé par Dave Gahan et Knox Chandler.

Production

Produit par Ken Thomas.
Programmé par John Collyer.
Enregistré par Jonathan Adler aux studios Electric Lady à New York (États-Unis).
Mixé par Ken Thomas aux studios Eden et The Instrument à Londres (Angleterre, Royaume-Uni) avec l'assistance de Jack Clark.
Mastérisé par Mike Marsh aux studios The Exchange à Londres.
Agent artistique : Jonathan Kessler pour l'agence Baron.
Édité par JJSR Productions.
For Jennifer.

Pochette

Anton Corbijn (photo, direction artistique) et Four5one Creative (conception).

Parution et label

2003, JJSR Productions / Mute Records.

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2020. Page éditée le 9 mai 2020