Starless

Cox / Belle journée

Pochette de l'album "Belle journée" de Cox

2000, Atletico / Mercury

Disparu trop tôt comme Dolly, Cox fait partie de ces groupes français dont je réécoute périodiquement le souvenir qu'ils m'ont laissé, non sans une certaine nostalgie. Ces trois-là avaient pourtant le talent, la conviction et le petit quelque chose en plus qui pouvaient les mener loin. C'est comme ça... Ce qui me fascine, dans ce premier album inoubliable, c'est la manière dont Cox parvient à faire dresser les poils sur les bras en dépit d'un manque (presque) total d'originalité. Ni sa technique, ni sa sonorité, ni ses arrangements ne le démarquent de quantité d'autres groupes. Alors, où est ce fameux truc spécial ? Peut-être est-il à chercher dans la simplicité franche de son rock, dans son art de la mélodie sincère, dans l'écho du doute adolescent qui rebondit de texte en texte. Ou peut-être, encore plus simplement, dans cette étrange magie que détiennent quelques artistes à pouvoir exprimer le plus naturellement du monde des sentiments, des impressions, des peurs et des émotions que tout le monde ressent plus ou moins confusément, mais toujours avec cette petite honte qui fait qu'on les garde pour soi.

13 février 2010

Vidéo / Je prends je lâche

Version originale

Chansons de l'album

  1. Refaire le monde
  2. Au signal
  3. A chacun son temps
  4. Je prends je lâche
  5. Voir ailleurs
  6. Au lever du jour
  7. Vie absolue
  8. Belle journée
  9. Capsule
  10. Le cycle éternel
  11. Les anges
  12. Comme un chien
  13. Sans s'abîmer

Crédits

Musiciens

Cox est Fabien Cahen (chant, guitare), Elisabeth Gatine (basse, chant) et Eric Langlois (batterie).
Avec Christophe Voisin (claviers), Antoine Essertier (programmation, basse, guitare, claviers, choeurs), Patrick Focone (guitare sur 13) et Olivier Schultheis (composition et arrangement des cordes).

Auteurs

Écrit et composé par Fabien Cahen / Cox sauf 4, 6, 9 et 13 par Elisabeth Gatine / Cox, 5 par Cox et 11 par Michel Lopez / Cox.

Production

Réalisé par Antoine Essertier.
Enregistré par Patrice Lazareff et mixé par Patrice Lazareff et Antoine Essertier aus studios Davout (Paris, France) et Mega (Suresnes, France), avec l'assistance de Stéphane Prin et Juan, sauf 13 enregistré et mixé par Frédéric Perrinet au studio Atletico (Paris, France) et 1 mixé par Pete Schwier au studio Mega (Suresnes, France).

Pochette

La Firme (conception) / Sandrine Expilly (photo).

Parution et label

2000, Atletico / Mercury.

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2019. Page éditée le 20 avril 2019