Starless

Portishead / Dummy

Pochette de l'album "Dummy" de Portishead

1994, Go! Discs

Portishead est économe d'instruments, de notes et de développements. Un seul thème répétitif suffit généralement à charpenter chaque morceau, sur lequel vient broder la voix plaintive et haut perchée de la chanteuse Beth Gibbons. Le piano électrique Fender Rhodes enveloppé d'un lent vibrato tient les médiums-graves, la batterie semble le plus souvent vouloir se confondre avec un métronome par sa régularité bien sûr, mais surtout par la même frappe immuable. Quand basse il y a, elle reste dans la pénombre des infrasons. La variété vient plutôt de la palette sonore qui colore chaque morceau, de divers bruits et scratches qui surgissent ici ou là ainsi que du mode dans lequel la chanteuse égrène son chant, depuis la neurasthénie (Roads) jusqu'aux accents franchement jazz (Numb, Glory Box). Il est même une trompette égarée qui en profite pour renforcer cette influence ouverte du jazz (Pedestal). Il se dit que le succès de ce premier album de Portishead a donné ses lettres de noblesse au trip-hop, genre de post-rock cafardeux piochant dans le hip-hop, le rap et l'électro.

20 mai 2018

Vidéo / Roads

Concert privé pour la chaîne de télévision Canal + à Paris (France), 3 mai 2008.
Vidéo éditée par diego abalo.

Chansons de l'album

  1. Mysterons
  2. Sour Times
  3. Strangers
  4. It Could Be Sweet
  5. Wandering Star
  6. It's A Fire
  7. Numb
  8. Roads
  9. Pedestal
  10. Biscuit
  11. Glory Box

Crédits

Musiciens

Portishead est Geoff Barrow (claviers, programmation, batterie, arrangement des cordes), Beth Gibbons (chant) et Adrian Utley (guitare, basse, arrangement des cordes, orgue, thérémine).
Avec Gary Baldwin (orgue Hammond sur 5, 6, 7), Clive Deaner (batterie sur 1, 3, 5, 7, 8, 9), Andy Hague (trompette sur 9), Dave McDonald (flûte nasale sur 8), Richard Newell (programmation et batterie sur 4) et Neil Solman (piano Rhodes sur 2, 8 et orgue Hammond sur 2).

Auteurs

Écrit et composé par Geoff Barrow, Beth Gibbons et Adrian Utley sauf 4, 5 et 10 par Geoff Barrow et Beth Gibbons.
Échantillons :
2 : More Mission Impossible de Lalo Schifrin (Warner Chappell Music / MCA Records) et Spin It Jig de Smokey Brooks (Goldmine Soul Supply).
3 : Elegant People de Weather Report (MCA Music / CBS Records).
5 : Magic Mountain de War (Polygram Music / ABC Records).
10 : I'll Never Fall In Love Again de Johnnie Ray (Warner Chappell Music / Philips).
11 : Isaac Moods d'Isaac Hayes (Rondor Music Fantasy Records).

Production

Produit par Portishead et Adrian Utley.
Réalisé par Dave McDonald aux studios State Of Art et Coach House à Bristol (Angleterre, Royaume-Uni), ainsi qu'aux studios Moles à Bath (Angleterre, Royaume-Uni) pour le mixage additionnel.
Édité par Chrysalis Music.
Management : Fruit.

Pochette

Image extraite du court métrage To Kill A Dead Man, écrit par Portishead et réalisé par Alexander Hemming (Royaume-Uni, 1994).

Parution et label

1994, Go! Discs.

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2019. Page éditée le 20 avril 2019