Starless

Yuck / Glow & Behold

Pochette de l'album "Glow & Behold" de Yuck

2013, Fat Possum Records

Dès les premières gouttelettes de guitare de Sunrise In Maple Shade, il se devine que le départ de Daniel Blumberg a transfiguré Yuck, qui prend un chemin nettement plus bucolique après un premier album plein de rugosités. De l'aube au crépuscule, l'ombrage des érables s'éclaire donc d'une musique pop-rock délicate et quelque peu mélancolique. Tout n'est pas nécessairement calme, mais le son lumineux domine, oscillant entre le douillet (How Does It Feel) et le triste (Somewhere). Ce tournant musical est loin d'avoir été apprécié par les critiques fans de la première heure, si l'on en juge par leurs « beurk » tout désorientés. Vues comme ça, évidemment, les introspections impressionnistes du Yuck nouveau doivent laisser à ces ronchons le goût amer de la trahison, que le seul final un peu crade de Glow & Behold ne saurait faire oublier. Moi, obscur mélomane de nulle part, j'aime bien.

19 juin 2016

Vidéo / Somewhere

Vidéo-clip de Jacob Perlmutter.
Vidéo éditée par Yuck.

Chansons de l'album

  1. Sunrise In Maple Shade
  2. Out Of Time
  3. Lose My Breath
  4. Memorial Fields
  5. Middle Sea
  6. Rebirth
  7. Somewhere
  8. Nothing New
  9. How Does It Feel
  10. Twilight In Maple Shade (Chinese Cymbals)
  11. Glow & Behold

Crédits

Musiciens

Yuck est Max Bloom (guitare, cuivres, chant), Mariko Doi (basse, chœurs) et Jonny Rogoff (batterie).
Avec Mark Broschinsky et Andrew Kozar (cuivres).

Auteurs

Écrit et composé par Max Bloom et Jack Norton (2, 4, 7, 8).

Production

Produit par Chris Coady.
Enregistré par David Tolomei aux studios Dreamland Recording à Hurley (New York, États-Unis) avec l'assistance d'Adam Armstrong et Joshua Friskel.
Mixé par Chris Coady aux studios DNA à Lincoln (Nebraska, États-Unis).
Mastérisé par Joe LaPorta aux studios Sterling Sound à New York (États-Unis).
Management : Keith Anderson.

Pochette

Katherine Campbell (illustration) et Jon Bergman (photo de dos de couverture).

Parution et label

2013, Fat Possum Records.

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2019. Page éditée le 20 avril 2019