Starless

Musicabrac / Rusted Pipes

Un musicien est mort pour avoir absorbé trop de champignons. Hallucinogènes ? Non pas. Mais ils prospéraient depuis des années dans sa cornemuse.

L'auteur du crime.

L'auteur du crime.
Photo : adil113 / Creative Commons.

Les médecins de l'hôpital universitaire du Sud Manchester, en Angleterre, ont bien failli en perdre leur latin avec un cas digne de la série télévisée Dr. House. Ils ont fini par trouver, mais un peu tard, ce qui était en train de tuer l'un de leurs patients, dont la toux et l'essoufflement n'allaient pas s'arrangeant : il inhalait depuis des années les moisissures et les champignons qui prospéraient tranquillement dans sa cornemuse, dont il jouait quotidiennement. Les toubibs en tirent deux enseignements : 1) ne jamais négliger les loisirs quand il s'agit d'établir un diagnostic ; 2) bien nettoyer régulièrement son instrument de musique.

29 octobre 2016

Sources : Bagpipe lung; a new type of interstitial lung disease?, Thorax, 22 août 2016.

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2019. Page éditée le 13 mars 2019.