Starless

King Crimson / Starless and Bible Black

Pochette de l'album "Starless and Bible Black" de King Crimson

1974, Island

J'ai un faible sentimental pour cet album. Je venais de découvrir Starless et m'étais rué chez mon disquaire pour en ressortir, sur la foi du titre, avec ce 33 tours sous le bras. Cruelle méprise ! Non seulement « mon » Starless n'y figurait pas, mais s'ajoutait à la déception la découverte de ce qu'est vraiment King Crimson, un univers déroutant, sans repères ni codes connus, où tout n'est ni beau ni même écoutable (Starless and Bible Black précisément). Passée cette frustration initiale, il s'avère que j'ai maintenant beaucoup d'admiration pour l'oeuvre, incroyablement complexe, foisonnante et technique (Fracture notamment, morceau complètement démentiel à qui il faut laisser sa chance pour en apprécier la construction savante et la richesse instrumentale, rendues possibles par la virtuosité de tous les musiciens, sans exception). Il arrive même que l'on tombe sur des morceaux presque beaux et accessibles (Lament et surtout The Night Watch, avec sa magistrale leçon d'harmoniques). Une fois encore, c'est King Crimson qui étalonne le rock progressif, mais avec tellement d'exigence qu'il n'a plus rien à craindre de personne au sommet du genre.

7 janvier 2012

Vidéo / The Night Watch

Version originale.
Vidéo éditée par DGM Live - King Crimson.

Chansons de l'album

  1. The Great Deceiver
  2. Lament
  3. We'll Let You Know
  4. The Night Watch
  5. Trio
  6. The Mincer
  7. Starless And Bible Black
  8. Fracture

Crédits

Musiciens

King Crimson est William Bruford (percussions), David Cross (violon, alto, claviers), Robert Fripp (guitare, mellotron) et John Wetton (basse, chant).

Auteurs

Écrit et composé par John Wetton, Robert Fripp et Richard Palmer-James (1, 2, 4) ; David Cross, Robert Fripp, John Wetton et William Bruford (3, 5, 7) ; David Cross, Robert Fripp, John Wetton, William Bruford et Richard Palmer-James (6) ; Robert Fripp (8).

Production

Produit par King Crimson pour EG Records aux studios Air à Londres (Royaume-Uni), avec Georges Chkiantz et Peter Henderson.

Pochette

Tom Phillips.

Parution et label

1974, Island.

Chercher

© René-Luc Bénichou / 2005-2019. Page éditée le 20 avril 2019